Bienvenue sur le site de l'association des Amis du Musée d'Art Moderne de Troyes
Amis Musée d'Art Morderne TROYES
Musée d'Art Morderne

André DERAIN

(Chatou, 1880 – Garches, 1954)

Né à Chatou en 1880, André Derain commence à peindre très jeune. Lors de ses études à Paris, à l’Académie Carrière, il rencontre Henri Matisse et Maurice de Vlaminck avec lequel il se lie d’amitié. Exposant au Salon d’Automne de 1905, il fait partie du groupe des fauves dont les hardiesses provoquent un scandale.  

Vers 1908, il abandonne le fauvisme et se tourne vers l’enseignement de Cézanne et aborde une vision plus approfondie de la nature. A la veille du déclenchement de la Première Guerre mondiale, il découvre l’art nègre et, à partir de 1912, ses œuvres sont marquées par une stylisation archaïsante dans le dessin et par une plus grande austérité dans la couleur.

Au cours des années d’après-guerre, en réaction contre la prolifération du mouvement Dada et du surréalisme, il se tourne vers la réalité, influencé par l’Antiquité, le Caravage et Gustave Courbet.

Sa recherche est alors parallèle à celle des artistes du mouvement du Noveccento qui vont se tourner vers le passé des artistes qui se sont révélés dans le futurisme.

Au cours de sa carrière artistique, il a également créé des décors et des costumes pour La boutique fantasque de Diaghilev, de Jack in the Box d’Erick Satie, ainsi que de nombreuses gravures.

Toute sa vie, André Derain s’est intéressé à la sculpture. Vers 1906, il sculpte la pierre en taille directe. Pendant la guerre de 1914, il ne cesse de marteler des douilles d’obus. Ce n’est qu’en 1938 qu’il va modeler la terre. Cette année-là, un arbre de son jardin est déraciné et laisse apparaître une terre argileuse et facile à modeler. Toujours préoccupé de diversifier ses modes de création, Derain multiplie têtes, plaquettes, figurines, laissant libre court à son imagination et à sa fantaisie. Ces pièces fragiles seront par la suite fondues en bronze.

(Emmanuel BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d’écrivains spécialistes français et étrangers, [Paris],  Gründ, 1976)

<< Retour