Bienvenue sur le site de l'association des Amis du Musée d'Art Moderne de Troyes
Amis Musée d'Art Morderne TROYES
Musée d'Art Morderne

Gustave COURBET

(Ornans, 1819 – Vevey, 1877)

Né à Ornans, un village de Franche-Comté, dont il peindra au long des années les lieux et les habitants, Gustave Courbet s’installe à Paris en 1839 pour se consacrer à la peinture. Elève de l’académie suisse, il est fasciné par les chef-d’ œuvres de la peinture flamande, hollandaise et vénitienne du XVIe et XVIIe siècle qu’il copie au Louvre.

En 1847, il voyage en Hollande où il étudie les œuvres de Rembrandt au Rijkmuseum d’Amsterdam et développe peu à peu son propre style. Dès lors, les œuvres qu’il présente aux Salons font l’objet de multiples scandales qui lui attirent néanmoins le soutien du collectionneur Bruyas.
Par défi pour le jury de l’exposition universelle de 1855 qui avait refusé ses œuvres, Gustave Courbet construit son propre pavillon pour y exposer ses toiles et est dès lors le chef du mouvement réaliste dont il publie le Manifeste. Ses idées révolutionnaires le pousse à participer à la Commune en 1871 et, arrêté et condamné à six mois de prison, il s’enfuit en Suisse. Il meurt un mois plus tard après que ses œuvres ait été mises aux enchères et dispersées par le gouvernement français.

(Emmanuel BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d’écrivains spécialistes français et étrangers, [Paris],  Gründ, 1976)

<< Retour