Bienvenue sur le site de l'association des Amis du Musée d'Art Moderne de Troyes
Amis Musée d'Art Morderne TROYES
Musée d'Art Morderne

Georges Bouche

(Lyon, 1874-1941)

Commençant à peindre dès l’âge de quatorze ans des petites toiles, il voue à Louis Carrand une admiration enthousiaste et avant de quitter la ville, il le rencontre alors que celui-ci mène une existence misérable. D’abord élève d’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, il quitte sa ville natale et s’installe à Paris où il rencontre Pierre Laprade avec qui il se lie d’amitié et fonde un atelier commun.

Découvert par Ambroise Vollard, Laprade quitte l’atelier. Georges Bouche épouse alors le peintre Emilie Charmy et continue à travailler seul, réagissant contre les facilités d’harmonies des Post-Impressionnistes et des Fauves, s’attachant à prouver que les excès de couleur risquent de tuer la lumière. A travers une pâte rugueuse, il obtient un effet de légèreté et de transparence.

En 1902, il expose pour la première fois et participe régulièrement au Salon d’automne, au Salon des indépendants et à la Nationale. Il est représenté à l’exposition des « Maîtres indépendants 1895-1937 » au Petit Palais de Paris.

Lorsqu’il rencontre le succès, Georges Bouche est au seuil de la mort. L’exposition de 1939 à Paris est la dernière de son vivant. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, le peintre se retire dans sa propriété d’Auvergne.

(Emmanuel BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d’écrivains spécialistes français et étrangers, [Paris],  Gründ, 1976)

<< Retour